la C'nise Bargy

Publié par chervalin

la C'nise Bargy

C’nise Bargy

On a débarqué, un dimanche matin,

M’sieur l’président écoutez bien

L’gros Bébert nous avait inscrit,

Sans nous l’dire à la C’nise Bargy ! (2 fois)

La veille, on avait loué des skis,

Puis on est allé sur un baby,

Pour chauffer nos muscles endormis,

D’puis la classe de neige, j’ n’en avais pas mis !

Le départ s’est fait en courrant,

J’leur ai crié, « hé la ! douc’ment »,

J’ n’ai pas eu l’temps d’faire pipi !

Ça n’ rigole pas à la C’nise Bargy ! (2 fois)

Alors, on a tenté d’les rattraper,

Surtout, on avait peur de s’paumer

C’est un p’tit vieux qui nous a dit :

Y a qu’à suivre les panneaux Somfy

C’est là M’sieur, qu’on a dû grimper,

Tirer Bébert, pousser P’tit louis,

On est arrivés en haut, exténués,

C’est vraiment dur la C’nise Bargy (2 fois)

On est descendu entre les cailloux,

Y en avait deux, qui rigolaient

En pliant les band’rolles derrière nous,

Y mettent la pression au Mont Saxonnex

En bas, à Morsulles, c’était pas fini,

Fallait s’farcir 10 bornes en skis d’fond,

On étaient morts, lessivés, flappis,

C’est trop crevant la c’nise Bargy (2 fois)

Et puis encore remonter à skis,

En direction du lac béni,

Quand le brouillard s’y est mis,

On s’accrochait aux panneaux Somfy.

Comme le repas était compris,

Paraît qu’les gens ont beaucoup ri,

C’était la première fois en 10 ans,

Qu’y a une nocturne à la C’nise bargy (2 fois)

Voilà pourquoi, M’sieur l’président,

Avant d’nous envoyer en prison,

Allez donc faire la course avant,

Vous comprendrez not’ réaction.

Car de retour dans la vallée,

On a croisé les panneaux Somfy,

Oui, on n’aurait pas dû tous les péter,

C’est vraiment terrible le C’nise Bargy.

Voilà nos circonstances atténuantes,

On réclame toute votre indulgence,

Et pour not’ peine, on vous le dit,

On s’retap’ra la C’nise Bargy,

Chervalin Fev 2004

Publié dans chanson