Le ballon - ode à Sarah

Publié le par chervalin

Le ballon  - ode à Sarah

Le ballon Ode à Sarah

Comme chaque mardi soir, je t'attends

J'ai hâte de bondir, de rouler

De voler sur ta tête longtemps

Petite guerrière révoltée.

Tu es légère comme une hirondelle

Et tu trépignes là bas, sur ton aile

Je le sais déjà, tu m'attends

Car tu me réclames souvent

Mais j'aime aussi, les caresses

Les passes des lignes arrières

De joueuses, telles des déesses

Qui me lancent vers la lumière

Car c'est souvent vers toi que je vole

Rebelle, indisciplinée

Mais tu resteras mon idole

Tant j'aime ton jeu coloré

Si seulement tu voulais te taire

Cesser de ruminer, ronchonner

Éloigner humeur et colère

Je roulerais alors dans tes pieds.

Et je connais ton empressement

A me frapper fort dans les cages

Et je te maudis souvent

De vouloir être trop sauvage.

Mais tu files comme le vent

J'aime la sûreté de ton pied

Il me rassure ou me surprend

Comme ta caboche renfrognée.

Publié dans foot

Commenter cet article